Violences civiles

Un film de Jacques Renard

Adaptation cinématographique de « Insurrection » d’Odile Duboc, créé en 1989. Le film est tourné de nuit dans l’architecture froide et spatiale de la Grande Halle de La Villette. Une vague de vingt danseurs à l’unisson oscille imperturbablement sur un rythme hypnotique et monocorde. Soudain, un corps s’affaisse. Ce grain de sable va enrayer la machine chorégraphique et fait naître la dissension. 
Le film met l’accent sur un moment de la chorégraphie : le réveil d’une population qui entre en résistance contre l’ordre établi. Il s’achève sur la reconstruction d’un monde plus humain.

Année : 1990

Genre : ,

Durée : 26 minutes

Coproduction : La Sept

Avec le soutien de : Contre-jour, ARPCA, Ministère de la culture et de la communication

Distribution : Les Poissons Volants


Cette adaptation d’Insurrection d’Odile Duboc a été tournée de nuit dans l’architecture froide et spatiale de la Grande Halle de La Villette. Une vague de vingt danseurs à l’unisson oscille imperturbablement sur un rythme hypnotique et monocorde. Soudain, un corps s’affaisse. Ce grain de sable va enrayer la machine chorégraphique et faire naître la dissension. Des photographies noir et blanc, dont certaines célèbres, de manifestations historiques ou de foules en marche, viennent scander les étapes de cette révolution dansée et accentuent la caractère politique de l’œuvre. Les interprètes, filmés avec attention, fixent parfois gravement l’objectif dans des moments de suspension et de silence. TELERAMA