Le miroir aux alouettes

Un film de Amalia Escriva

Des bois de sapins noirs, une maison forte avec une tour : Folgoux. Des êtres qui se ressemblent y vivent, génération après génération. Cette maison, c’est celle de la famille de mon père qui n’est plus vivant.

A Folgoux, on vit dans un monde si éduqué que personne ne crie jamais sauf au-dedans de lui-même, et là, ça hurle.

Cinéma du réel 2010 – Section « Panorama Français »
Traces de vie 2010
Escales Documentaires – compétition internationale 2010

Année : 2010

Genre : ,

Durée : 54 minutes

Avec le soutien de : SCAM - Brouillon d'un rêve

Distribution : Les Poissons Volants


RÉALISATION
Amalia Escriva

AUTEURS(s)
Amalia Escriva

IMAGE
Amalia Escriva, Frédéric Cousinie

SON
Carole Vernet, Ivan Paulik

MONTAGE
Christel Aubert, Laure Gardette

Quelques images, quelques mots suffisent à Amalia Escriva pour inverser le bonheur excessif d’une pléthore d’images de vacances d’hier, d’aujourd’hui, voire de demain, ternir la prospérité flamboyante d’une maison – comme un écart anodin dans l’immuable suffit à Barbey d’Aurevilly pour glisser le crime dans le bonheur. Yann Lardeau