Higelin en chemin

Un film de Romain Goupil

Faire un film sur Higelin, c’est saisir cet homme toujours sur le qui-vive. Saisir le mouvement, la vibration, l’agitation, le va-et-vient : cette perpétuelle valse qui l’anime. Higelin n’est pas un bavard, mais il adore raconter. Lorsque cela arrive, ce n’est pas son égo qui s’exprime, c’est son univers qui se dévoile.
Les univers d’Higelin ce sont les nôtres aussi. Toutes ces chansons que nous avons en tête, tous ses passages à la télévision pendant 40 ans, toutes ses prises de position et ses coups de gueule. Sans oublier Higelin acteur, plus de vingt films.

Le film, c’est le saisir aujourd’hui, physiquement. A la manière d’un puzzle dans lequel s’insèrent des archives riches et nombreuses. Des archives inédites. Des archives personnelles. Et bien sûr, des extraits des films dans lesquels il joue.

Un film dans lequel Higelin se définit comme un artiste au milieu des gens.

Festival International du film d’Amiens – 2008

Année : 2007

Genre :

Durée : 63 minutes

Coproduction : France 3

Distribution : Les Poissons Volants


RÉALISATION
Romain Goupil

AUTEURS(s)
Romain Goupil

IMAGE
Romain Goupil

SON
Romain Goupil

MONTAGE
Luc Forveille

Au fil du film, et des quarante années de succès du comédien chanteur, on retrouve ainsi Higelin jeune premier, en homme mûr et engagé, puis sous la folle et indomptable crinière blanche qu’on lui connaît aujourd’hui, la voix plus rauque que jamais. Chansons – trop rares ici -, prises de position et coups de gueule alternent, se répondent et s’imbriquent pour former un tout énergique, torturé, joyeux, provocateur sensible et poétique. Ce tout est un homme qui s’appelle Jacques Higelin. LE MONDE

Portrait bien documenté et pudique d’Higelin le saltimbanque (photo) par son grand copain Romain Goupil. TELERAMA